Conduites à tenir


NB : La lecture des CAT ci-dessous sera utilement complétée par celle des fiches RISAM*.

  1. Les douleurs des mamelons

1.1. Hypersensibilité des mamelons

Une sensibilité douloureuse est très fréquente pendant les premiers jours du post-partum. Elle est fonction de la sensibilité mammaire propre à chaque femme. La perception de la douleur varie aussi en fonction de facteurs psychologiques et donc différente d’une femme à l’autre.

1.2. Douleur mécanique

Une douleur présente en début de tétée, s’estompant au cours de la tétée et disparaissant entre les tétées indique un problème mécanique.

CAT :

  • Interroger les mères sur la chronologie de la douleur,

  • Observer une tétée,

  • Vérifier la bonne technique de succion du bébé et la position du bébé par rapport au corps de la mère. ( cf. Questions/Réponses " Quelles positions pour allaiter ? ") 

NB : Une douleur qui apparaît, persiste ou s’amplifie après la première semaine est anormale et devrait amener la mère à consulter un professionnel compétent.

Pour prévenir :

  •  Installation confortable de la mère : il existe différentes positions pour mettre le bébé au sein. Pour chaque position, vérifier les conditions suivantes :

    • oreille, épaule et hanche dans le même axe,

    • tête du bébé face au sein,

    • ne pas utiliser le doigt qui appuie sur le sein « pour dégager le nez du bébé ».

 

       
 En ballon de rugby  Allongée   Sur le ventre  Assis
  • Eviter le retrait brutal du sein de la bouche du bébé (glisser un doigt dans la commissure labiale avant de le faire lâcher).
  • Après la tétée, masser le mamelon et l’aréole avec un peu de lait exprimé et laisser sécher.


2. Les crevasses

Les douleurs liées aux crevasses sont présentes surtout en début de tétée, s’atténuent au cours de la tétée, disparaissent entre les tétées.

CAT :

Trouver la cause en observant une tétée :

  • mauvaise présentation du sein par la mère entraînant une mauvaise prise du sein en bouche

  • mauvaise prise du sein par le bébé : prend le sein façon biberon (faible ouverture de bouche, peu d’aréole dans la bouche, pince)

  • mauvaise position du bébé par rapport à la mère : trop loin de la mère, axe oreille-épaule-hanche non respecté

  • observer la topographie et la forme du mamelon après la tétée (peut aider à trouver la cause)

Conseiller :

  • le changement de positions ( cf. Questions/Réponses " Quelles positions pour allaiter ? ") soulage déjà la douleur,

  • optimiser la prise du sein,

  • traitement local accessoire : lait de fin de tétée et laisser sécher à l’air ou crème lanoline purifiée ou onguent Jack Newmann,

  • en cas de crevasses gravissimes (ulcération +++) avec tétées très douloureuses : suspendre 24h l’allaitement du côté atteint pour permettre la cicatrisation, en exprimant du lait manuellement du côté atteint.

 

3. Mycose du mamelon et du sein

Elle peut se traduire par une douleur à type de démangeaison, de brûlure durant toute la tétée persistant après, avec parfois irradiation dans tout le sein, sous le bras et dans le dos, la mère éprouvant une sensation de « feu », de « coup de couteau ».

CAT :

Examiner la mère. Mamelon d’aspect :

  • soit normal

  • soit rouge vif, luisant

Examiner l’enfant : recherche de muguet buccal, d'érythème fessier (fesse rouge).

Conseiller :

  • traitement local mère : violet de gentiane 3 à 5j, (lien avec fiche de  JN)

  • traitement du bébé : Mycostatine ® (nystatine) suspension buvable 100 000 à 200 000 UI 4x/j (soit 1 à 2 mL 4x/j) / 15 j,

  • + ou – onguent pour la mère, lien avec fiche de JN

  • si insuffisant : Traitement systémique pour la mère lien avec fiche de JN  tout en poursuivant l’allaitement, Fluconazole (TRIFLUCAN ®) : 400 mg en une prise puis 100 mg 2 fois par jour pendant 15 jours à 3 semaines,

  • désinfecter, voire supprimer les tétines.

 

4. L'engorgement simple

Sein tendu mais ni rougeur, ni fièvre, tension qui peut toucher tout le sein, voire les deux ou seulement un quadrant.

CAT :

Trouver la cause : espacement des tétées, séparation mère-enfant (reprise du travail, bébé fait ses nuits ou mis à distance la nuit).

Conseiller :

  • faire téter le bébé le plus souvent possible à défaut, assouplir le sein et l’aréole par des massages doux (cf …tirer le lait) et exprimer manuellement le lait,

  • en cas d’engorgement localisé, adopter la position où le menton du bébé appuie sur le quadrant concerné,

  • s’assurer de la résolution de l’engorgement qui ne doit pas évoluer vers la mastite et encore moins vers l’abcès.


5. La mastite

Se référer au Protocole RISAM

Remarque : les protocoles du risam ont été élaborés dans l’esprit d’un usage hospitalier ; dans le cas d’une mastite survenant à domicile, l’examen bactériologique du lait n’est pas nécessaire en 1ère intention, d’autant plus que les résultats peuvent être très facilement faussés (contamination par des germes cutanés).

 

6. L'abcès

lien Protocole RISAM PHOTO ou à faire par HN


7. En cas de nécessité de séparation mère-bébé

Il manque la 2è page