Quand la mère doit-t-elle proposer le sein ? [Retour aux questions]

Dès les 1ers signes d’éveil : yeux ouverts ou encore fermés, le bébé fait des mouvements de succion, tire la langue, suce ses doigts, cherche le sein ; ne pas attendre les pleurs qui sont un signe ultime de faim.
 
 

Combien de fois /24H le bébé doit-il téter ?
  [ Retour aux questions]

Le 1er mois, les bébés tètent en moyenne 8 à 12 fois /24H : des tétées nombreuses et efficaces, y compris la nuit, sont indispensables au bon démarrage et au maintien de la lactation. Les tétées sont irrégulièrement réparties au cours du nycthémère : l’enfant réclame souvent beaucoup en fin d’après-midi et le soir, les tétées étant parfois plus espacées le matin. Au-delà des 1ères semaines, même après la diversification, des tétées fréquentes sont toujours nécessaires pour assurer une production lactée adaptée aux besoins de l’enfant et donc pour  une bonne croissance.

 


Combien de temps une tétée doit-elle durer ?
[ Retour aux questions ]

Il n’y a aucune durée standard. La fin de la tétée est indiquée par le rythme de succion qui ralentit et l’attitude du bébé qui semble repu. (cf  "Comment savoir si le bébé tète efficacement ?")



Comment s'assurer que la prise du sein est optimale ?
  [ Retour aux questions ]


 


Quelles positions pour allaiter ? [ Retour aux questions]




Comment savoir si le bébé tète efficacement ?
  [ Retour aux questions]

L'observation d'une ou plusieurs tétées est une étape indispensable de l'évaluation de l'allaitement. (Cf.  "Comment savoir si le bébé reçoit assez de lait ?". )



Comment savoir si le bébé reçoit assez de lait ?
[ Retour aux questions]

Les urines sont abondantes (4 à 6 couches mouillées /j), les selles sont jaunes d’or et molles (4 à 6 /j les 1ères semaines ; après l’âge de 8 semaines la fréquence des selles peuvent diminuer à 1/j, 1/3j, voire 1/8j ou 1/10j mais elles restent molles, jaunes d’or et de volume important) ; par ailleurs l’enfant ne présente ni ballonnement, ni vomissement et prend correctement du poids. Il est asymptomatique, confortable. Peser l’enfant reste indispensable mais il faut comparer la prise de poids aux courbes de l’OMS. > croissance de l’enfant allaité

 


Pourquoi les compléments de lait artificiel sont-ils délétères ?
  [ Retour aux questions]


S’ils sont donnés au biberon, ils interfèrent avec l’apprentissage de la tétée au sein (les deux techniques de succion étant différentes), ils induisent un défaut de stimulation mammaire donc rapidement une insuffisance de production lactée, ils modifient la flore intestinale, ils favorisent la survenue de l’allergie aux protéines du lait de vache, implicitement, ils altèrent la confiance de la mère.
 


Quelles sont les indications médicales des compléments ?
[ Retour aux questions]

A faire, cf ABM.

 


Comment donner un complément, médicalement indiqué autrement qu'au biberon ?
[ Retour aux questions]


cf. CH "re cueillir le lait".

 


Quelle est la condition-clef pour que l'allaitement réussisse ?
[ Retour aux questions]


La mère et l’enfant ne doivent pas être séparés : la proximité mère-enfant garantit une réponse rapide aux  besoins de téter de l’enfant, elle permet à la mère de capter le moindre signal indiquant que l’enfant est prêt à prendre le sein ; ainsi, la production lactée se synchronise parfaitement avec les besoins de l’enfant (besoins nutritionnels et affectifs).

 

Comment favoriser la proximité mère-enfant ? [ Retour aux questions]

La proximité mère-enfant peut se décliner tout au long de l’allaitement : particulièrement étroite pendant les premiers mois de vie, l’enfant prendra progressivement et spontanément son indépendance tout au long des deux premières années de vie. Les parents ne doivent pas craindre, en vivant dans une grande proximité avec l’enfant en répondant rapidement à ses signaux, de devenir « esclaves » de l’enfant ou de gêner l’acquisition de l’autonomie; la proximité favorise un attachement sécure permettant à l’enfant de s’épanouir en toute confiance.
Même pour les mères qui travaillent ce besoin de proximité peut être comblé par un allaitement de nouveau fréquent et à la demande lorsque la mère et l’enfant se retrouvent.