Diversification alimentaire : généralités  


Les recommandations actuelles en matière de diversification alimentaire des enfants sont claires, même si elles sont parfois controversées. L’OMS recommande un allaitement exclusif de 6 mois puis une diversification progressive en se basant sur les habitudes alimentaires familiales. La plupart des sociétés savantes (EPSGHAN*, SFP*) ont adopté globalement ces recommandations en préconisant une diversification entre l’âge de 5 et 6 mois.

Comment et quels aliments introduire dans l’alimentation du bébé ? Cette question est fréquente dans la bouche des parents vers l’âge de 5 mois de leur enfant. En fonction de leur culture, de leur pays de résidence, les conseils peuvent varier mais globalement, commencer avec ce que le bébé voit manger au sein de la famille depuis de nombreuses semaines semble raisonnable.

Le bébé observe ses parents depuis la naissance, différencie les couleurs, les odeurs et a déjà des préférences. Vers 5 mois, il montre souvent des signes de grand intérêt pour ce que ses parents mettent dans leur bouche et voudrait les imiter.

D’un point de vue neurologique et anatomique, l’épiglotte descend dans le larynx et la langue se positionne à la hauteur du pharynx aux alentours de 4 - 6 mois pour libérer les cordes vocales et permettre la parole. En parallèle, le bébé peut désormais former le bol alimentaire et réorganiser la déglutition-respiration pour mastiquer et déglutir à la manière des adultes.

Les bébés aiment pouvoir jouer avec la nourriture, tester sa consistance, utiliser leurs capacités de motricité fine qui commence à se développer… Les bébés allaités n’ont pas tous envie d’avoir une texture mixée dans leur bouche et préfèrent des petits morceaux bien cuits à mâcher ou à écraser entre la langue et le palais. Ils ont déjà l’habitude de se servir de tous leurs muscles oro-faciaux, de leur langue pour téter et savent repousser vers l’extérieur ce qui risquerait de les étouffer.


Aperçu anatomique

 

1. Quel enjeu représente la diversification alimentaire à cet âge?

Les aliments de diversification doivent être de bonne qualité nutritionnelle : en effet, les réserves en fer du bébé s’amenuisent peu à peu à partir de 6 mois, dépendantes des pratiques ayant entouré l’accouchement (clampage du cordon plus ou moins tôt par exemple) mais les calories et nutriments apportés par le lait maternel à 6 mois ne sont pas négligeables. Par exemple, si le bébé prend 2 à 3 tétées ou 500ml de lait maternel, il reçoit 40% de sa ration quotidienne énergétique, 70% de ses besoins en vitamine A, 40 % du calcium quotidien nécessaire et 37% de ses besoins en vitamine B. Les médecins qui connaissent bien la croissance des bébés allaités reconnaissent sur la courbe le moment de l’arrêt de l’allaitement à la stagnation pondérale pendant les quelques mois qui suivent.

Pour illustrer quels aliments et comment les proposer aux bébés de 6 mois, des vidéos du "babyled weaning" se trouvent facilement sur internet ainsi que sur le site Babyledweaning référencé plus bas. Cette approche nous vient d’Angleterre reprenant les recommandations de l’OMS.

  1. OMS. www.who.int (complementary feeding, guidelines for complementary feeding)
  2. http://www.babyledweaning.com/


2. Diversification : quand et comment ?

2.1 A quel âge l’enfant doit-il manger autre chose que du lait ?

Cela dépend des critères pris en compte :

Critères médicaux et nutritionnels

En terme de prévention des gastro-entérites aigues et des carences en fer, depuis 2001, l’OMS recommande une durée de l’allaitement exclusif* de 6 mois, âge à partir duquel des aliments de bonne valeur nutritionnelle doivent être introduits. La durée totale de l’allaitement recommandée par l’OMS est de deux ans ou plus, c'est-à-dire aussi longtemps que l’enfant et la mère le souhaitent.

En terme de prévention de l’allergie, l'ESPGHAN recommande :

  • de ne pas introduire les solides avant 17 semaines et pas après 26 semaines,
  • d’introduire le gluten : pas avant 4 mois, pas après 7 mois, tout en continuant l’allaitement.

En France, le Comité de Nutrition de la Société Française de Pédiatrie recommande d’introduire les solides (aliments autres que le lait) à partir de 6 mois y compris l’œuf et le poisson, même chez les enfants à risque allergique.

Certains allergologues pédiatres (F Rancé, E Bidat, Dutau) recommandent d'introduire les aliments chez les enfants à risque entre 4 mois révolus et 6 mois afin d'induire la tolérance des éventuels allergènes alimentaires.

Critère développemental :
Pour accepter une alimentation solide, l’enfant doit avoir :

  • un bon tonus de la tête, du cou et du tronc
  • une préhension digitale,
  • un contrôle œil-main,
  • une maturation oro-motrice.

Critères culturels
Critères anthropologiques

En pratique, se fier à l’enfant qui exprimera son désir de manger …

2.2 Quels aliments proposer à l’enfant et dans quel ordre ?

  • proposer des aliments de bonne valeur nutritionnelle apportant du fer, zinc, vitamine A, lipides (viande, œuf,  poisson, abats)
  • l’ordre d’introduction est sans importance,
  • choisir les textures adaptées aux capacités de mastication et de déglutition de l'enfant,
  • ne pas saler, ni sucrer, autant que possible,
  • favoriser l’autonomie de l’enfant, en utilisant des aliments préhensibles au doigt,
  • préférer la convivialité : repas en famille,
  • ne jamais forcer : si l’enfant refuse les solides ou un aliment en particulier, refaire régulièrement des essais,
  • tendre vers l’alimentation familiale à la fin de la 1 ère année.

3. La diversification des enfants allaités est-elle différente de celle des autres enfants ?

Les enfants allaités connaissent déjà le goût des aliments que mange la mère, si bien qu’ils acceptent souvent très facilement la diversification.

Autonomie 

  • poursuivre l’allaitement avec des tétées qui doivent rester FREQUENTES,
  • les solides complètent mais ne remplacent pas les tétées,
  • proposer d’abord le sein ensuite les solides,
  • ou  "tétée sandwich” :
  • à  6 - 12 m : Tétée +  Repas = 11/j   
  • à 24 m : Tétée + Repas = 7 /j    

Quelle quantité ?
Petits repas fréquents
Viande 1fois/j 5g  = 1càc à 6 mois; 20g à un an


4. Qu’est-ce que le Baby led weaning ?

 Photo + lien 

En pratique ? FLEXIBILITE

  • Quand : 5 – 6 mois ou plus tard,
  • Comment : alimentation familiale,
  • Conseils individualisés : famille, culture.